Un essaim qui s’installe

Je travaillais à la miellerie quand j’ai remarqué que des abeilles  volant autour d’une pile de hausses discutaient aussi entre elles: « pas mal l’endroit ! » .  .Surement des éclaireuses… J’ai alors vite installé une ruche pas loin, avec cadres bâtis, et traces de pollen et de miel. et une des hausses avec abeilles autour. Début d’après-midi, de plus en plus d’éclaireuses, visitant l’intérieur: « de mieux en mieux » se disaient-elles.  Puis plus personne ou presque pendant 1/2 heure, avant qu’elles ne reviennent avec l’essaim qui vrombissait dans le ciel; les éclaireuses se posent à l’entrée et invitent tout le monde à s’installer. Le temps de chercher mon portable et les voilà en photo:

Elles rentrent vite.  Après quelques  minutes, d’autres se mettent en place sur la face avant et sur la planche d’envol pour battre le rappel et aider les retardataires ou les fatiguées à se retrouver dans ce nouveau « nid ». On voit bien comment elles se positionnent en direction  de l’entrée, en ouvrant leur glande de Nasanov (située à l’arrière de l’abeille) pour libérer des hormones attirant les autres, et vrombissant des ailes pour diriger l’émanation de ces hormones et émettre en plus des sons particuliers.  Une heure après, tout le monde est là, et j’entends que ça travaille dur à l’intérieur (repeindre , aménager les chambres, cuisine, grenier, salle de réunion..etc) .

PS: Parfois j’utilise un stéthoscope de médecin que j’applique contre le bois de la ruche pour bien entendre tout ce qui se passe à l’intérieur: impressionnant.

Nouvelles des abeilles d’ici en cette mi-mai.

J’ai dû faire une 1° récolte de celles prés de la miellerie avant que ça ne « déborde » (ce qui aurait accentué les risques d’essaimage), ou que ça ne devienne des « grattes-ciels » (trop difficiles à gérer pour moi). les plus impressionnantes:   
Localement elles ont profité des fleurs de garrigues,fruitiers, et du sainfoin que des voisins fromagers bios cultivent pour leurs brebis (https://lafermedetarbes.com/), d’où cette photo d’un des champs:

Ruche Kényane

Des amis voudraient avoir quelques ruches et m’ont demandé ce que je pensais de la ruche « Kényane ».

Personnellement je n’en ai jamais eu, entre-autre car elles sont trop petites quand il y a des bonnes miellées. Mais à plusieurs moments (dans ces 50 dernières années..) j’ai entendu parler, et vu, des ruches africaines en longueur, du style « ruches tronc » (donc cylindriques) et horizontales, le couvain étant prés de l’entrée, le surplus de miel derrière.
Puis ce même type de ruche horizontale a été fabriqué, avec parois inclinées, qu’on trouve maintenant en France.

Je pense que les abeilles s’adaptent bien aux volumes verticaux, obliques, horizontaux,..etc : on le voit pour certains essaims installés dans des lieux de toutes formes et s’y développant bien (surtout avant l’arrivée du Varroa, donc durant mes 10 premières années de vie avec eux).

Mais je conseille à quiconque voulant avoir des ruches d’aller dans quelques cours ou stages de base (on en trouve dans chaque département ou presque), puis de proposer son aide à quelques possesseurs de ruches de son coin et de son style (parmi les 100.000 qu’il y a en France) pour commencer à « sentir » les abeilles, et ce que l’on veut faire avec elles.

Et si vous choisissez d’essayer le modèle de ruche Kényane, je conseillerai aussi d’aller, en plus, pratiquer au moins quelques heures chez des gens en possédant depuis deux ans ou plus (des particuliers, et non pas des vendeurs de ruches ou d’essaims).

Varromed et traitement Varroa

J’ai pu traiter varroa à l’acide oxalique (par dégouttement) cet hiver parce qu’il y a eu un arrêt de ponte dans mes ruches et donc ensuite un moment sans couvain operculé doublé d’une météo favorable (permettant d’ouvrir les ruches).
Une remarque: pour être sûr de ce que j’utilise, j’achète mon acide oxalique (dihydraté) en pharmacie, et à l’opposé, surtout pas dans un magasin de bricolage (ça se trouve aussi, mais risques d’adjuvants).
Pour la question évoquée par Fred le 16 mai 2020 sur le Varromed je n’en sais pas beaucoup plus: le colorant indiqué n’est pas certifiable en bio quand c’est pour utilisation dans un aliment directement consommé, il semble que dans le cas du Varomed les quantités se retrouvant dans la ruche sont trop infimes, et uniquement au niveau du couvain, donc aucun risques pour les hausses. Je vais quand même continuer de poser des questions, y compris au fabricant pour demander pourquoi ne pas utiliser un colorant certifié bio. Pour info, la production du varromed est arrêtée depuis plusieurs mois (suite au covid) mais doit être reprise maintenant.

Traitement Varroa avec Acide Oxalique par Dégouttement ou par Sublimation ?

Acide Oxalique par Dégouttement ou par Sublimation?   Cela dépend du contexte:  si beaucoup de ruches à traiter contre Varroa, dans un timing limité ( pour réussir à traiter à un moment sans couvain operculé) et météo incertaine : la Sublimation sera plus appropriée (si on a l’appareil, si on peut fermer les fonds grillagés,..etc).  Perso je préfère par dégouttement quand je peux me le permettre (timing, météo..etc) pour doser en fonction des « ruelles » occupées. Les deux semblent être aussi efficaces, par contre ne pas refaire un traitement par dégouttement avant plusieurs mois (petit risque pour reines). Enfin, quand je fais une série d’essaims, je fais toujours un traitement par dégouttement lorsque la nouvelle reine est en ponte avant que les premiers couvains ne soient operculés (conseillé aussi en cas de récupération d’essaims).

Abeilles et vent fort

Question d’une lectrice :
Bonjour,
J’aimerais savoir si les abeilles peuvent voler et butiner lorsque le vent souffle très fort ?
Merci et bon week-end
C. Ziegler
Les abeilles évitent de sortir quand vent fort : cela les épuiserait trop, elles finiraient par ne pas pouvoir rentrer à leur ruche. Certaines souches d’abeilles se débrouillent mieux que d’autres, par exemple dans les Corbières les souches locales volent un peu mieux que les autres par vent fort.

Par ailleurs, les fleurs souffrent aussi et leurs secrétions nectarifères diminuent, jusqu’à s’arrêter.

Abeilles nourries au sucre ?

Une lectrice nous a écrit :

Hello! J’ai entendu dire que si le miel était solide c’est que les abeilles avaient été nourries avec une sucre indus, qu’elle avaient donc été aidé. Donc jusque là je le basais là dessus pour acheter mon miel et je ne le voulais que liquide.
Comment voir si un miel a été nourri avec des ajouts de sucre indus?
Merci

 

« Abeilles nourries au sucre, se retrouvant ensuite dans leur miel et le rendant solide ? ». Il y a en fait beaucoup de questions dans ces quelques mots, ouvrant sur d’autres bien complexes aussi !

Voici quelques éléments de réponses :
* Tous les miels « cristallisent » naturellement plus ou moins vite selon les plantes ou arbres butinés et la température ambiante après la récolte. Cela peut prendre quelques jours ou semaines (notamment s’il y a du colza ou autres crucifères), quelques semaines à quelques mois (ex: romarins, bruyères blanches..), quelques mois (ex: châtaigniers, rhododendrons..) ou parfois plus (ex: acacia, sapin).

On trouve beaucoup de miels liquides en vente mais (…) Continuer la lecture de « Abeilles nourries au sucre ? »